Le %B, l’arme fatale !!!

Il s’agit d’une sorte d’indicateur de surachat et de survente, à l’image du RSI, mais en nettement mieux…
Le %B des bandes de Bollinger se calcule de la manière suivante :
%B = (cours de clôture – cours de la borne basse des bandes de Bollinger) / (cours de la borne haute des bandes de Bollinger – cours de la borne basse des bandes de Bollinger)
C’est relativement simple. Le %B analyse le niveau de la clôture par rapport au range situé entre les bornes hautes et basses de Bollinger. La position est quantifiée en pourcentage.
Imaginons que la clôture du jour soit pile en plein milieu de l’écart entre la bande haute et basse : le %B vaudra 50% (ou 0,50 sur Axial) !
Maintenant, si la clôture du jour se situe 18% en dehors de la borne haute de Bollinger, le %B vaut 118% (ou 1,18 sur Axial).
Idem à la baisse, si la clôture est en dehors des bandes de 42% sous la borne basse, le %B du jour vaut -58% (ou -0,58 sur Axial).
Comme vous pouvez le constater, ce %B oscille un peu comme fonctionne le RSI. Quand les cours de clôture sont situés autour ou sous la borne basse des bandes de Bollinger, le %B chute au plus bas, indiquant un niveau de survente. Inversement, quand les cours grimpent vers les plus hauts des bandes de Bollinger, le %B se retrouve lui aussi perché dans une zone de surachat.
La différence majeure entre le RSI et le %B est que l’indicateur s’ajuste en fonction du niveau de la volatilité pour déclencher des seuils de surachat et de survente. C’est donc une technologie nettement plus pointue… car le RSI pose le gros problème de ne pas savoir adapter les seuils de surachat ou survente par rapport aux forces des vagues.